Sous la jupe de septembre

Summerback1Premier septembre
Je saisis l’occasion de ce jour sournois et rempli de l’odeur écœurante de cuir rance qui imprègne les fournitures scolaires de la rentrée pour m’élever solennellement contre l’arrivée de l’automne, saison fourbe, lâche et veule qui se prépare comme chaque année à tirer dans le dos nu de l’été.

Auteur : Nicolas Esse

Depuis 1962, je regarde les nuages qui passent avant d'aller mourir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s