Augmenter le réel

Je me suis assis à la table à dessin. Le dessin c’est un métier il paraît et la table, c’est un meuble qui remonte à l’invention du bois. Aujourd’hui, la tablette a remplacé la table et pour effacer on appuie en même temps sur la touche [Ctrl] et sur la touche [Z]. Plus de brisures de gomme pour graisser le parquet, le parquet justement, jadis rempli de bosses et de trous, heureusement remplacé autre chose de plus lisse et de moins salissant.

Je me suis quand même assis à la table à dessin et pour l’ébaubissement à venir des masses populaires, j’ai dessiné des lunettes à augmenter la réalité.

J’ai apporté un soin tout particulier à l’ergonomie des commandes : en imprimant à vos pupilles un mouvement concentrique, vous obtiendrez un effet de flou, alors qu’un mouvement rotatif dans le sens inverse des aiguilles d’une montre vous permettra d’ajuster la balance des couleurs. Les contrastes seront modifiés par un haussement de sourcils. En appuyant sur un gros bouton vert placé bien au milieu du nez – j’ai aussi soigné l’esthétique – le monde deviendra rose ou noir, suivant ainsi les dernières tendances des nuances de l’aube ou de l’ourlet des nuages. Un double-clic vous permettra de remplacer le fond du paysage, suspendre des primevères dans un ciel d’hiver ou faire tomber de la neige en été. Clignez deux fois de l’œil gauche et le jour remplacera la nuit. Clignez deux fois de l’œil droit et la nuit remplacera le jour.

Pour la fin, j’ai gardé le meilleur, une fonction si puissante qu’elle ne pourra être activée uniquement en présence de mon avocat : avec mes nouvelles lunettes à augmenter la réalité, il vous suffira de fermer les paupières pour que le monde entier disparaisse, pouf comme ça, d’un seul coup.

Rien n’arrête le progrès, il s’arrête tout seul. Alexandre Vialatte

Auteur : Nicolas Esse

Depuis 1962, je regarde les nuages qui passent avant d'aller mourir.

3 thoughts on “Augmenter le réel”

  1. Euh…comme je suis ignare…est-ce un texte d’Alexandre Vialatte ? Mais de toute manière qu’il soit de n’importe qui je l’aime bien ! Mais je ne veux pas voir tomber la neige en été…ras le bol de la neige et du froid. En été je veux voir des éclairs de chaleur🙂 Bise à toi Nicolas et pardonne-moi de ne pas encore effectué la lecture de l’automne mais je t’assure que ça viendra. xx

  2. Ah, je suis en extase, que tu aies pu penser que le texte était de Vialatte alors que je l’ai écrit avec mes petits doigts gourds… sauf la dernière phrase qui est de lui. Ici, le printemps est gris et froid et pour l’automne, laisse tomber, c’est consternant, en plus je n’arrive pas à savoir comment ça se termine, bises, Denise

  3. Cool ça ! Tu es en extase grâce à moi ! Et puis je croyais que la dernière phrase était de toi et tout le reste de lui…hihihi (meuh non) Pour l’automne si j’y arrive un jour à tout lire (mes yeux en arrachent avec l’écran) et bien tu auras probablement trouvé la fin. Et puis au pire…quand on ne trouve pas la fin on la remplace par le commencement et tout baigne !!! Non ? Rires xx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s