Flambée du cours de la tartine

Le marché est dans l’attente de la publication des résultats semestriels de l’indice de confiance des acheteurs américains.
Le marché traverse une phase de consolidation et de prises de bénéfices.

Le marché réagit à une annonce de Bee to Bee Inc. qui prévoit de réduire sa production de sérum physiologique pour les abeilles souffrant d’allergies au pollen.
Les investisseurs craignent pour leurs tartines. Voyant cela, le marché, à qui on ne la fait pas, achète du miel à tour de bras et c’est ainsi que flambe le cours de la tartine.
C’est logique, le marché est mathématique.

Le marché, c’est l’addition de tous ces gens qui connaissent la composition exacte de l’argent. Des hommes jeunes au brushing longue distance qui font leur jogging à quatre heures du matin et sniffent des rails longs comme le bras sur le capot brillant de leurs décapotables. (Chaque trader possède plusieurs décapotables) La coke, c’est obligatoire, comment voulez-vous qu’ils travaillent successivement avec Rome, New York et Tokyo, 24 heures par jour sans jamais de dimanches ? Ils passent leur temps derrière une muraille d’écrans remplis de graphiques qui montent et qui descendent. Ils lisent tous les journaux du monde. Ils connaissent tout de la politique, de l’industrie, de la prochaine crise financière, du parasite dévastateur qui s’attaque aux plants de maïs sur les hautes plaines des Andes. Constamment, ils surveillent les montagnes, les plaines, les mers et les océans et rien j’échappe à leur vigilance. C’est ainsi qu’ils décident d’acheter des paquets de maïs. Ou de vendre des lingots d’or, parce qu’un point lumineux s’est allumé sur leur mappemonde holographique pour signaler l’apparition d’un filon prometteur sur les rives du lac Tchad.

Tout se tient dans le marché.
Une action provoque une réaction.

Un battement d’ailes de papillon fait s’envoler le cours de l’éolienne. Finalement, c’est simple : le marché sait tout, tout le temps et partout grâce à cette poignée d’hommes jeunes que la coke et le mouvement continu du monde maintiennent constamment en éveil.

Pendant ce temps, nous pouvons dormir sur nos deux oreilles.

Les transactions à haute fréquence, ou trading haute fréquence (THF ou HFT, de l’anglais high-frequency trading), sont l’exécution à grande vitesse de transactions financières faites par des algorithmes informatiques. Ces opérateurs de marché virtuels peuvent ainsi exécuter des opérations sur les marchés financiers — les bourses — en un temps calculé en microsecondes.
En juillet 2009, les transactions à haute fréquence généreraient 73 % du volume de négociation d’actions sur les marchés des États-Unis.
Wikipedia.

Auteur : Nicolas Esse

Depuis 1962, je regarde les nuages qui passent avant d'aller mourir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s