Sous la jupe anglaise, 2ème partie

karmaNous étions à Newcastle, vous vous rappelez ? Bob, sa compagne, sa fille et moi franchissons le seuil cossu d’une pizzeria penchée au bord de l’eau.

Installation, décryptage du menu, l’entrée arrive et là, la quarantenaire se tourne vers moi pour me lâcher dans l’ordre qu’elle est infirmière, qu’elle suit une formation en psychiatrie et qu’elle et Bob (l’ex-futur vizir) sont ensemble depuis trois ans. Je me réjouis dans mon cœur. Mais ce n’est pas fini. Elle me précise que, depuis trois ans, elle effectue un travail en profondeur sur Bob pour nettoyer son karma. Que ça commence à prendre forme, qu’elle a dû être très stricte au début parce qu’il était un peu rétif, mais maintenant ça va mieux. Elle lui a fait subir une série d’épreuves qui l’ont purifié mais il reste du travail pour que son karma soit intégralement dératisé. En face d’elle Bob approuve, le regard extatique. Elle continue en disant qu’elle a entièrement réorganisé la vie de son homme, qu’elle a aussi planifié leurs vacances jusqu’en 2011, chaque vacance une nouvelle activité, une nouvelle découverte, cette année le jet ski, l’année suivante la plongée, après j’ai oublié. Elle dit aussi qu’elle contrôle les dépenses du ménage, qu’elle épargne depuis toute petite, qu’elle a sa propre réserve de chocolat qu’elle mange toujours avec du thé à la menthe ou du vin blanc sec. Sinon le chocolat ne descend pas. Il faut préciser qu’au physique, c’est une personne refaite partout avec discrétion, passée aux UV avec mesure, avec des trucs en or jaune qui pendent et tintent dans la pénombre. Quand elle prend un verre, tu vois bien qu’elle réfléchit au meilleur geste, au mouvement classe, et quand elle rit c’est pareil, elle commence par aligner les petites rides d’expression, pas trop tirer dessus pour ménager les tissus. Après elle laisse échapper un petit son charmant, on reste sans voix devant tous ces effets spéciaux.

Pendant tout ce temps et toutes ces explications, Bob la regardait, on aurait dit Bernadette Soubirous. Comme on en était toujours au nettoyage du Karma, j’ai fini par demander si son départ de notre entreprise ne faisait pas partie du Grand Master Plan. Et là elle m’a regardé bien au fond des yeux et dit que tout à fait, c’était la dernière étape, la libération et l’explosion de tous les possibles, que Bob était maintenant aussi libre que Max et que d’ailleurs, la semaine prochaine, il pourrait commencer à construire le patio de leur maison, chose qu’il avait été infoutu de réaliser pendant toutes ces années passées à travailler. Elle a dit que pour la suite, elle avait un plan pour lui, mais qu’elle devait encore réfléchir avant de donner tous les détails.

Tout ça m’a paru très bien et très organisé.

En partant, j’ai souhaité bonne chance à Bob en pensant au patio et toutes ses brosses à reluire pour que son Karma brille comme un sou neuf

Auteur : Nicolas Esse

Depuis 1962, je regarde les nuages qui passent avant d'aller mourir.

4 réflexions sur « Sous la jupe anglaise, 2ème partie »

  1. Grrr…ça fait peur !!! Un vrai personnage de film d’horreur cette anglaise ! De quoi te gâcher la beauté du paysage entrevue sur la photo ! J’ai une pensée émue en pensant à ton calvaire et à celui de Bob bien que lui il l’ait choisi ! Contente d’avoir trouvé une nouvelle version de « sous les jupes ». J’aime toujours autant te lire…Tu me fais toujours sourire !Bisous.

      1. Coucou, Je suis toujours heureuse quand tu me fais sourire…Surtout qu’aujourd’hui, je suis encore trés triste…Ma maman nous a quitté et j’ai encore beaucoup de peine. Bisous…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s