L’horoscope de l’homme vierge

L’émotion m’étreint au moment de me pencher sur le sort tragique que les étoiles réservent aux hommes nés sous le signe de la vierge. J’ai une petite bouffée de chaleur et même un  début de frisson.
Car enfin ! Il y a onze mois, je me lançais à corps perdu dans la rédaction encyclopédique de cet horoscope universel et voilà que je termine ma première révolution autour des astres : une année complète et douze signes décryptés. Je me souviens encore de ce jour de septembre. Il faisait très beau. Dans sa robe bleue d’automne, le ciel concupiscent fabriquait des nuages aux formes abondantes. Suspendues aux arbres par un fil fragile, les feuilles fatiguées s’apprêtaient à rejoindre le sol pour nourrir notre mère la terre. Mon œil vissé au bout du télescope déchiffrait les mystères de la nuit. (Entre-temps, Le soleil s’est couché à l’ouest du ciel concupiscent et il fait nuit.)
Combien de manuscrits visités ? Combien de sites dépoussiérés ? Combien d’heures fiévreuses passées dans un état proche de la transe pour passer enfin de l’autre côté du ciel, là où le futur s’écrit en lettres de sang ? En vérité, je ne saurais le dire et ce n’est pas la question. Face à cette somme, à ce monument, l’heure est à la joie. La fatigue s’efface. Restent l’émerveillement, ce sentiment de plénitude et surtout, les remerciements.

Tout d’abord, un merci ému à la couronne d’Angleterre, plus particulièrement HMQELIZABETH II pour avoir autorisé l’accès aux enregistrements des conversations téléphoniques entre le Prince de Galles et Camillus Parker. Majesté, pour le thé et les mouillettes, c’est quand vous voulez.

Un merci particulier à Aston Martin et  un message personnel pour James W. Paddleton, VP of marketing : James, j’attends toujours mon petit cadeau.

Un gros poutou à Philippe Candeloro qui  m’a fait don de sa  combinaison en jersey fabriquée durant le premier épisode de la Guerre des Étoiles.

Enfin, que grâces éternelles soient rendues à Mary Quant pour avoir inventé la mini-jupe plutôt que le fil à plomb.

Que les incrédules et les ignorants consultent la rubrique « l’horoscope universel » sur la droite de ce blog. Ils verront et ils croiront.

Auteur : Nicolas Esse

Depuis 1962, je regarde les nuages qui passent avant d'aller mourir.

2 réflexions sur « L’horoscope de l’homme vierge »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s