Au fil de Nino

Je m’appelle Nino.
Je pèse 1 kilo 900 grammes et mesure 43 centimètres.
Je suis né le 26 novembre 2008 à 9 h 07 et je me suis éteint ce jour à 10 h 55.

Au fil de Nino raconte l’histoire de Géraldine Marine et de son garçon Nino. Un journal qui ne serait pas vraiment un journal. Disons un carnet de bord écrit par un capitaine fantasque qui remplirait ses phrases d’onomatopées qu’on lit habituellement dans les bandes dessinées. Quand la porte de sa chambre d’hôpital s’ouvre, la porte parle et elle dit : « WOUFFF ». Géraldine est Belge vous comprenez. Elle vit à Bruxelles.
Un jour on lui apprend qu’elle attend un bébé. 97 jours plus tard, il y a une fuite. Le liquide dans lequel son bébé grandit, ce liquide s’échappe et c’est très dangereux. On allonge Géraldine sur le lit de la chambre 14, à l’hôpital Saint-Bidule. La vue est jolie et le programme se résume à une phrase : interdiction de se lever. Alors commence une croisière immobile sur les vagues d’un matelas rempli d’eau. WOUFF, la porte qui s’ouvre à toute heure du jour et de la nuit. Les prises de sang et les échographies. Les infirmières et les médecins. Ossi, le mari de Géraldine qui débarque avec de vrais repas. Des brassées de roses qui comptent les jours que Nino et elle passent dans la chambre 14 en attendant qu’il soit assez grand pour venir au monde. La croisière dure 113 jours. Nino arrive le 26 novembre à 9 h 07. Il rempart le 26 novembre à 10 h 55.

Bien plus qu’un journal de bord, Au fil de Nino est avant tout un récit qui explique ce qui se passe entre une maman et son enfant pendant le temps d’une grossesse. Comment ils se parlent et comment ils s’aiment. Comment ils se tiennent les coudes quand les choses vont mal. Ce livre raconte également l’hôpital-bureaucratie, les horaires décalés et les prises de sang au petit matin. Mais il y a aussi l’hôpital-lieu de vie, le personnel qui se prend d’affection pour cette maman hors-normes. Le Dr Claire qui la suit jusqu’au matin du 26 novembre et au-delà.

Au fil de Nino est un livre en couleurs où les sages-femmes rient en remplissant d’eau un matelas.
Au fil de Nino est un livre noir et blanc où un petit garçon meurt. Ou ne meurt pas. C’est selon. Après son départ, Géraldine part en voyage avec son mari. Elle essaie de trouver son chemin. Elle installe Nino dans chaque endroit du monde.

À la fin du livre, Géraldine a 36 ans et Nino brille quelque part.

Vous retrouvez l’auteur sur son site et son livre sur amazon

 

Auteur : Nicolas Esse

Depuis 1962, je regarde les nuages qui passent avant d'aller mourir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s