L’horoscope de la femme gémeaux


La femme gémeaux sera changeante, double, triple, multiple.
D’ailleurs je vois multiple en la regardant.

Une fois de plus, la femme gémeaux naît en 1973. Je crois que j’aimerais bien retourner en 1973.
C’est une femme changeante et c’est toujours la même femme. C’est une femme qui vit de l’autre côté de la ville. Sur l’autre rive. Elle rêve. Elle part en guerre. Elle ne comprend pas pourquoi les gens meurent et pourquoi ils meurent dans l’indifférence. Elle refuse l’indifférence. Elle veut rester vivante. C’est peut-être parce qu’elle a vu la guerre, regardé dans l’oeil du canon. Elle rit et danse dans la fumée noire. C’est peut être parce qu’elle a vu la guerre, dansé sur l’oeil du canon. Elle est à la fois triste et gaie. Blonde et brune. Longue et brève. Riche et pauvre. En noir et en couleurs.

Elle porte des jupes courtes et des cheveux mi-longs. C’est une femme changeante. C’est toujours la même femme.

L’horoscope de l’homme taureau

L’homme taureau a une âme d’enfant.

Et une belle tête de prince pirate.
C’est un garçon sensible qui pousse une longue plainte déchirante, mais souvent rien ne lui répond. Les soirs d’été, il s’assied à une terrasse de café et regarde les femmes qui passent sans tomber. Ensuite, il s’assied à sa table de travail et écrit. Quand il a fini d’écrire, il écrit autre chose pour se reposer. Ensuite, l’homme taureau se lève et raconte des histoires sur une scène, dans le poste de radio ou à la télévision. Les gens ne comprennent pas, alors ils s’énervent et envoient des lettres au directeur des programmes pour lui dire d’arrêter ça. On ne se moque pas des anciens combattants unijambistes. On ne tripote pas Dieu. On se laisse tripoter par Lui. Laissez venir à Lui les petits enfants.
Enfin, l’homme taureau vit heureux en attendant la mort qui le chevauche à cru sur un cancer trop gros pour lui. L’homme taureau bouffe du crabe. Rancunier, le crabe le bouffe.

Né le 9 mai, mort le 18 avril, Pierre Desproges est vivant.

L’horoscope de la femme taureau

Tu es née entre le 21 avril et le 21 mai. Tu connais le proverbe : « En avril ne te découvre pas d’un fil, en mai fais ce qu’il te plait. »
Debout devant ta penderie, tu contemples ce dilemme. Un œil tourné vers le passé et les habits d’hiver. Un œil tourné vers le futur et les habits d’été. Et ça, ma grande, ça s’appelle le strabisme, « une disposition vicieuse des yeux, qui ne leur permet pas d’être dirigés en même temps sur le même objet » selon Wikipedia qui voit le vice jusqu’au fond des yeux.

Alors, tu restes plantée devant ta penderie, affligée d’un strabisme consternant. Jupe ou jupon ? Robe ou pantalon ? Guêpière ou porte-balcon ? Pardessus ou vison ? Deauville ou Barbizon ? S’habiller ou se déshabiller. En toi, le taureau se tâte. Il regarde les jolies petites fesses dorées du toréador.  Il regarde cette belle gueule de toy boy hispanique. Il hésite. La tête ou les fesses ? Il ne sait pas où donner de la corne. De guerre lasse, il se rue sans discernement sur un carré de tissu rouge alors qu’il ne voit même pas les couleurs, ce con. Car en plus d’être daltonien, noir et incapable d’élire l’objet de son désir, le taureau est très con. Il fonce dans le drapeau rouge pour exprimer sa frustration, sa rage de ne pouvoir choisir entre la fesse et la tête. Résultat, le taureau se fait planter.

Il en va de même chez la femme taureau. Elle se fait planter devant sa penderie en attendant la fin du mois. Offerts sans défense aux caprices d’avril, ses soupirants se lassent, ils bayent aux corneilles. Ils regardent le ciel changeant et essuient les averses en attendant de la voir paraître à son balcon. Hélas, trois fois hélas. Perdue entre la fin de l’hiver et le printemps qui arrive, la femme taureau ne se montre toujours pas. Avril passe et voici le joli mois de mai. La femme taureau se découvre enfin. Elle écarte les battants de la fenêtre et penche son balcon pour découvrir la longue procession de ses soupirants hâves et mal rasés.

Elle ne voit qu’une cour déserte et balayée par un vent parfumé. La femme taureau frissonne. Elle referme la fenêtre.
Elle remet ses habits d’hiver.  

L’horoscope de la femme bélier

Souvent, la femme bélier nait en 1973.

Elle porte des yeux bleus-gris et parfois des lunettes. Parfois pas. Ce qui ne l’empêche pas de marcher droit devant elle, sans demander son chemin à personne.
Myope ou pas, la femme bélier sait où elle va.
Quelquefois, elle vous emmène avec elle. Quelquefois, la femme bélier vous touche de ses mains longues et blondes.  Elle écarte les rideaux du ciel et vous êtes moins con. Ensuite, elle reprend l’avion et le ciel se referme un peu.

La femme bélier porte en elle un sourire rétro-éclairant qui grille le fond de votre rétine et vous laisse ébloui d’avoir trop longtemps regardé le soleil dans les yeux. Vos mains regardent ce visage lumineux qu’elles voudraient bien toucher du bout des doigts. En éprouver les courbes flexibles et les ombres dorées.

Parfois, la fille bélier rit. Et son rire clair vous rappelle que vous avez été un enfant en été.

L’horoscope de l’homme bélier


Immanquablement, le 21 mars vient nous rappeler que l’hiver ne passera pas l’hiver.

Animés d’un fol espoir, nous scrutons le ciel noir en espérant le froid. La neige essaie encore mais se liquéfie avant d’atteindre le sol tiède. Le désespoir s’installe à la vue des bourgeons qui bourgeonnent. De cette vie souterraine qui menace. De ces feuilles vert tendre qui attendent leur heure. Tapi dans une vieille souche humide, le moustique rêve de bras nus et de jambes dorées. De rares fleurs jaunes se déploient avant d’être heureusement fauchées par un coup de gel que plus personne n’osait espérer. L’hiver bouge encore. Mais on sent que la fin est proche. Les jours s’allongent.

L’homme bélier arrive. Il ouvre un œil et découvre un monde en deuil. Un monde privé de ski. Ce traumatisme originel le plonge dans une mélancolie durable. Dès son premier jour, l’homme bélier dépérit. Il s’étiole. Après neuf long mois passés à attendre le jour,  voici neuf mois interminables à espérer la neige qu’il aimerait tant serrer dans ses mains. En faire des boules ou des bonhommes. Glisser silencieusement sur une pente soyeuse. Tracer une courbe parfaite en se laissant porter par le vent. Sentir l’odeur bleue des cristaux en suspension dans l’air glacé. Alors, l’homme bélier se défoule. Il fait du vélo. Du surf. Du tennis. De la planche à voile ou de la course automobile. N’importe quel sport de substitution. Il s’élance du haut des ponts, suspendu à un fil élastique. Il s’accouple et se marie. Il prend des risques insensés pour oublier la vue écœurante de toutes ces montagnes recouvertes d’un vert immonde et inutile.
Rien n’y fait.
Rien ne remplace la neige.

Même quand il danse avec la mort, l’homme bélier bâille en attendant l’hiver.

L’horoscope de l’homme poisson


L’homme poisson porte un bonnet rouge
, même quand il descend sous les mers avec son masque, ses palmes et deux bouteilles pour faire des bulles.
Arrivé au fond des océans, il sort sa caméra et filme des méduses liquides. Ensuite, l’homme poisson regarde son chronomètre étanche et fait un signe vertical du pouce suivi d’une rotation de l’index. C’est le moment d’aller prendre le thé en observant les dauphins.
Revenu à la surface, l’homme poisson s’étiole, se dessèche. Son élan vital le quitte. Il regarde le ciel en pensant à la mer. Rempli de sel marin, le bonnet rouge irrite son front. Revenu au port, il regarde la terre en pensant à l’eau. L’oxygène l’étouffe. Il a des vapeurs. Des bouffées de chaleur. Il regarde les hommes en pensant aux méduses. Il écoute le bruit en pensant au silence. Il attend l’eau. Il replonge. Il revient à la surface. Immersion. Émersion. Descendre. Monter. Redescendre.
Pourquoi remonter ?
Un jour, l’homme poisson reste au fond.

L’horoscope de la femme poissons

C’est curieux, ce titre : le mot « femme » au singulier associé à « poissons » nom masculin pluriel déguisé en adjectif. LA FEMME POISSONS. Mus par une inspiration subite, ajoutons une virgule et un point d’exclamation. Que découvrons-nous ? « La femme, poissons! » Enduisons la femme de poix! Le goudron et les plumes!
Mesdames, le doute est levé. La véritable raison de ce pluriel ridicule, de ces poissons qui font semblant d’être plusieurs, c’est une misogynie larvée depuis des siècles dans ce signe astrologique pervers et grammaticalement incohérent.

Poissons la femme née du 19 février au 20 mars!
Pour comprendre, il faut remonter aux Babyloniens.
Au début, les Sumériens regardent le ciel. Ils voient des myriades d’étoiles se chevaucher dans des positions équivoques. Ils décident de mettre un peu d’ordre dans cette partouze stellaire. Ils font des listes et des catalogues. Ensuite, les Sumériens ont des problèmes et les Babyloniens reprennent l’affaire pour la confier à Marduk, un Dieu anonyme et sorti du mollet du soleil. Le problème, c’est que Marduk n’est pas un intellectuel. Lui, son kif, c’est la bagarre; le sceptre et la couronne que tu mets sur ta tête pour que les autres comprennent bien qui commande chez les Dieux babyloniens.
Alors Marduk s’en va-t-en guerre. Il défonce le portrait des autres divinités à grands coups de latte. Il y a du sang, de la sueur, des larmes. A la fin il défie Tiamat, la déesse des mers, aussi connue sous le nom de Thalattē que les Grecs copieront en l’appelant Thalassa. C’est le dernier combat. Marduk avec son dragon. Thalattē avec ses poissons. L’issue est incertaine. Marduk saigne. Thalattē fuit. Au moment de rendre gorge, Marduk sort un filet de son sac, le jette sur Thalattē surprise qui a un mouvement de recul. Il ne reste plus qu’a sortir l’épuisette. Épuisée, Thalattē se rend. Marduk lève son glaive pour l’achever. Il la regarde en contre-plongée et se dit qu’elle a quand même un beau décolleté. Il lui propose la botte en échange de la vie.  La déesse de la mer relève la tête et lui dit en Sumérien qu’il peut aller se faire mettre. Bien profond.
Alors, Marduk abaisse son glaive et fend la mer d’un seul coup. Pour qui elle se prend, cette conne ? Et où vont tous ces poissons ? Je hais la femme. Je hais les poissons. Il me reste un créneau entre le 19 février et le 20 mars.

Poissons la femme!

L’horoscope de la femme Verseau

Chère fille du 21 janvier au 18 février
Le règne de la femme est arrivé.
Mesdames, nous saluons aujourd’hui l’avènement de la grâce, de l’ordre et de l’harmonie enfin retrouvés.
Contrairement à leurs camarades mâles, un ramassis hétéroclite de branques brinquebalants, (voir l’horoscope du garçon Verseau) les filles du Verseau forment un groupe homogène et conforme à l’étiquette astrologique qui veut que chaque signe détermine les caractéristiques de sa population. C’est comme ça que l’astrologue divise le monde habité en douze tranches et retrouve ses petits.
Par exemple. Toutes les filles Balance balancent. Elles ont le cheveu blond, roux, brun, parfois noir profond. Elles ménagent la chèvre et le chou et finissent mangées par le loup. Ça s’appelle le déterminisme astrologique. C’est comme quand papa a les yeux bruns et maman les yeux bleus. Alors bébé aura les yeux rouges.

On attend donc de la fille du Verseau la même rigueur que toutes les filles de tous les autres signes. Qu’elle montre un front uni et forme un groupe uniforme. Après on étudie, on médite, on plonge dans l’analyse typologique, on décrypte les transports célestes. D’un seul coup les cieux se déchirent et l’horoscope universel apparait dans l’embrasure du monde.
Pour la fille Verseau, nous touchons à la perfection.  Une population plus homogène qu’une mayonnaise montée à la main. Au point que j’ai du réécrire cet article pour m’adapter à cette situation particulière. En effet, dans le but louable d’illustrer mon propos, je voulais créer deux catégories : à ma droite les actrices; à ma gauche, les chanteuses. Au centre une barrière en bois.  Eh bien, impossible. Dans le monde des filles Verseau, les chanteuses jouent et les actrices chantent. Je vous vois dubitative. Vous voulez des preuves ? Des faits concrets ? Des noms ? Il suffit de demander.

Dans le groupe des chant’actrices, nous trouvons : Yoko Ono (18.02.1933), Lolo Ferrari, (09.02.1963,) Paris Hilton, (17.02.1981), Mary Quant (11.02.1934), Clara Morgane (25.01.1981), Jeanne Moreau (23.01.1928) et Philippe Candeloro (17.02.1972)
Déjà, au physique, la ressemblance est frappante. Observez ces sept femmes alignées sur un fond blanc. De face, c’est bien simple. On dirait des jumelles. De profil, c’est différent. On dirait qu’il y en a une qui dépasse. Rien de grave. C’est la nature. Analysons maintenant le chant et le jeu. Toutes excellent dans les deux disciplines. Yoko Ono peut rester plusieurs semaines dans son lit sans jamais cesser de faire chanter son mari ou son fils. Paris Hilton peut rester plusieurs mois dans son lit en caressant son chihuahua rose. Lolo Ferrari pouvait rester allongée sur le dos. Elle nous a quittés juste avant que sa voix de gorge profonde résonne dans les films de Clara Morgane. Exactement comme Jeanne Moreau qui dort comme une femme et chante comme un homme. Enfin, Mary Quant a inventé la mini-jupe pour que toutes ces dames alignées sur un fond blanc transforment les hommes en épagneuls bretons. Toutes ? Non. À l’extrémité du groupe, Philippe Candeloro s’obstine à porter une combinaison en jersey fabriquée durant le premier épisode de la Guerre des Étoiles.
Il  y a toujours un mouton noir.

L’horoscope de l’homme Verseau

Cher garçon du 21 janvier au 18 février.
Il fait vraiment froid. Une bonne occasion pour oublier les règles de la courtoisie. Pour l’horoscope des natifs de ce mois glacé, nous commencerons donc par les garçons. Les filles peuvent attendre dehors.

Messieurs du Verseau, ça ne va pas du tout. Pour tout dire, c’est la chienlit. Il règne dans votre aimable confrérie un bordel innommable. Un signe astrologique produit normalement une population homogène. Des types qui se ressemblent au physique. Au moral aussi. Et vous, que faites-vous? Vous vous asseyez sur le principe fondateur de l’astrologie. Vous foulez au pied les règles millénaires de cette noble entreprise qui consiste à ranger tout le monde dans douze signes chronologiques. Vous croyez que j’exagère? Jésus. Ils croient que j’exagère. Il existe des preuves. J’ai les noms, mais pas le temps pour dénoncer tout le monde. Juste pour la démonstration, nous allons prendre au hasard. À ma main droite les musiciens. À ma main gauche les politiciens. On s’active. Que chacun choisisse son camp une bonne fois pour toute. Ça y est?

OK, dans les hommes politiques nés sous le signe du Verseau, nous avons:
Nicolas Sarkozy (28.01.1955), David Douillet (17.02.1969), Louis Hercule Timoléon de Cossé-Brissac, duc de Brissac, Paco Rabanne (18.02.1934), Bob Marley (06.02.1945) et Sacha Distel (29.01.1933).
Franchement, les gars du Verseau, vous déconnez. Il faut 4 Sarkozys pour remplir un Douillet. Louis Hercule Timoléon de Cossé-Brissac, duc de Brissac, est né à Paris, le 14 février 1734, et meurt assassiné à Versailles, le 9 septembre 1792 alors que Paco Rabanne est toujours vivant après sa fin du monde en l’an 2000. Bob Marley a concentré l’essentiel de sa pensée politique dans la confection de cigarettes à la marijuana, et pour Sacha Distel, je me demande s’il ne s’est pas trompé de groupe.

Les  musiciens, c’est encore pire. Qui trouvons nous dans ce bric-à-brac ? Wolfgang Amadeus Mozart (27.01.1756), Mike Brant (02.02.1947), Django Reinhardt (23.01.1910), Alice Cooper (04.02.1948), Sacha Distel (voir plus haut) et Stéphanie de Monaco. (01.02.1965)
La personne qui peut fournir la preuve formelle de l’existence d’un point commun entre Wolfgang Amadeus Mozart et Mike Brant (La mort prématurée est le résultat d’une coïncidence et pas un point commun.) recevra l’intégrale de l’œuvre de Stéphanie de Monaco dans l’édition de la Pléiade. Jango Reinhard jouait de la guitare. Alice Cooper joue avec un boa.  Je constate avec satisfaction que Sacha Distel a intégré le concept de la différenciation des sexes. Contrairement à Stéphanie de Monaco. Stéphanie, cours rejoindre les filles, de l’autre côté de la barrière. Dans le prochain horoscope Verseau, promis,  on va s’occuper de toi. Maintenant, laisse jouer les garçons.

Alors, s’il vous plait. Les garçons verseaux, un peu de discipline. On va pas pouvoir travailler dans ces conditions. Il faudrait vous décider. Se fixer sur un modèle précis. Sarkozy OU Douillet. Alice Cooper OU Stéphanie de Monaco. Et aussi, éviter de mélanger les hommes et les femmes. Voilà. Reprenez-contact avec moi dès que vous aurez terminé. Ceci est un horoscope universel. Pas l’arche de Noé.

L’horoscope de l’homme capricorne

Cher garçon du 23 décembre au 19 janvier.
Prends ta souris et descends un peu dans ce blog. Vois-tu l’article précédent qui règle le sort de ton homologue féminin pour l’année à venir ? Tu y trouveras l’extrait d’une conversation pré et post-coïtale échangée par tes parents à l’heure de te mettre sur orbite. Tu remarqueras que la scène se termine sur l’ouverture d’une bouteille d’alcool de coing 80 degrés et fabriqué à la main. La suite logique, c’est l’absorption intégrale du contenu, une moitié pour papa, une moitié pour maman. Ce rituel se prolongera durant les 9 mois suivants et atteindra un pic d’intensité juste après ton débarquement.
Alors, forcément, toi qui tires goulûment sur la bibine artisanale dès la première division cellulaire, ça laisse des traces et même des traces de pneus. Cher garçon capricorne, comprends bien que, dans ces conditions, la confection d’un horoscope se révèle tout à fait superflue. Une ablation du foie suffira.